Le nec plus ultra, partout dans le monde!
26.04.2015
Hygiène

Le biofilm ne pose pas uniquement un problème à la bouche du patient,

il peut également endommager le système d'aspiration de l'unité du cabinet. En effet, à l'intérieur de ce dernier, le biofilm peut se durcir ou s'entartrer. Comme pour les dents, du biofilm diffus et non traité entraîne une « maladie » nocive qui peut être détectée par exemple par la formation d'odeurs dans les tuyauteries. Et par manque de soin, non seulement les dents peuvent tomber, mais encore, le système d'aspiration est menacé de défaillance.

Comme pour la gestion du biofilm lors de la prophylaxie, une méthode combinée est utilisée pour les systèmes d'aspiration. Les assistantes en prophylaxie le savent : le biofilm protège les bactéries qui le forment – par exemple des antibiotiques. Plus précisément, les micro-organismes formant le biofilm collent très fortement aux surfaces colonisées et ils s'associent en une couche de polysaccharides qui empêchent considérablement la pénétration de substances étrangères. Cela signifie donc pour le système d'aspiration : tous les désinfectants ne sont pas adaptés à ce domaine spécial. Ils ne peuvent pas déployer librement leur efficacité selon les substances actives, les valeurs pH ou les conditions physiques spécifiques.

C'est pourquoi la « méthode chimique » avec les solutions de rinçage buccal ne suffit pas pour combattre le biofilm. Et la même chose est valable pour le système d'aspiration. Il n'est pas étonnant que les tuyauteries puissent se boucher. Du sang, de la salive, des matériaux d'obturation et de la poudre de prophylaxie y pénètrent x fois par jour. C'est pourquoi, il est recommandé d'utiliser un système d'entretien spécial - comme par exemple OroCup de Dürr Dental - pour appliquer simplement les préparations de nettoyage et de désinfection. Ce système d'entretien est adapté au système d'aspiration et offre en outre un adaptateur de connexion pour tous les tuyaux d'aspiration. Avec OroCup, les préparations sont mélangées à de l'air et aspirées dans le système d'aspiration. Ainsi, les préparations peuvent déployer leur puissance maximale de nettoyage et de désinfection et faire disparaître le biofilm.

En règle générale, on désinfecte le système d'aspiration tous les jours, après le départ du dernier patient. Et on laisse agir le désinfectant au moins une heure ou toute la nuit. Le lendemain, le tout est rincé encore une fois à l'eau froide – l'eau chaude réduisant les effets de certains désinfectants et a une propension à former de la mousse combinée à du sang.

Réaliser hebdomadairement un nettoyage supplémentaire du système d'aspiration avec un nettoyant spécial maintient le système propre et en bon état. Ces nettoyants spéciaux (par exemple MD 555 cleaner de Dürr Dental) dissolvent les incrustations et les substances visqueuses à base de calcaire et de poudres prophylactiques.

Mais que faire quand il est trop tard et que le biofilm entraîne la défaillance du système d'aspiration ? Il convient de procéder de manière plus agressive. Et donc d'assainir le système d'aspiration. Pour ce faire, on utilise un nettoyant spécial à concentration élevée ainsi qu'un nettoyant et un désinfectant.

Il est préférable de réaliser une gestion quotidienne du biofilm du système d'aspiration afin que ce dernier ne tombe jamais en panne.

Il suffit de nettoyer et de désinfecter chaque jour le système d'aspiration à l'issue du dernier traitement.

Publié par: rf
Le biofilm ne pose pas uniquement un problème à la bouche du patient